Assurer sa voiture sans permis, est-ce obligatoire ?

Assurer une auto sans permis est obligatoire, comme c’est le cas pour tout véhicule en circulation. Cependant, avant de souscrire un contrat d’assurance voiture sans permis, voici quelques conseils pour bien choisir le niveau de couverture le mieux adapté à votre situation.

Assurance voiture sans permis

Trois types de contrats d’assurance voiture sans permis

Bien choisir son assurance voiturette requiert un peu de méthode. En premier lieu, vous devez vous poser la question du choix du niveau de couverture, minimal ou étendu. Cette décision dépend principalement de votre situation personnelle (budget, profil du conducteur, modèle de la voiture sans permis à assurer).

L’assurance auto sans permis obligatoire ou « au tiers »

La garantie minimale que vous devez souscrire pour votre assurance voiture sans permis est la garantie responsabilité civile, également appelée assurance au tiers. Celle-ci ne couvre que les dommages matériels et corporels occasionnés par votre véhicule sans permis à un tiers. Qu’il s’agisse d’un passager, d’un piéton ou d’un autre véhicule.

En clair, cela signifie que si vous êtes conducteur d’une voiturette et que vous êtes responsable d’un accident, vous ne serez pas indemnisé pour vos propres dommages. Ni vos blessures ni les dégâts sur votre véhicule sans permis ne seront alors pris en charge par votre assurance.

Quel profil pour cette assurance voiture sans permis ? Vous vous tournerez probablement vers l’assurance au tiers, dans le cas où votre voiture sans permis affiche déjà un certain nombre de kilomètres et d’années au compteur. Un choix que vous validerez d’autant que ce type de contrat d’assurance comprend généralement une garantie assistance-dépannage.

L’assurance voiture sans permis intermédiaire ou Tiers+

Pour assurer une voiture sans permis de façon judicieuse, il faudra donc vous poser la question de sa valeur. Ainsi, si votre voiturette est relativement récente, vous opterez a minima pour une assurance voiture sans permis intermédiaire, ou Tiers+.

Outre la responsabilité civile mentionnée ci-dessus, ce contrat d’assurance comprend une assistance et vous permettra d’être assuré contre le vol et le bris de glace, ainsi que les incendies.

À noter que des garanties optionnelles sont proposées dans le cadre de l’assurance intermédiaire, dont la protection du conducteur notamment. Celle-ci peut être utile dans la mesure où vous êtes sans aucun doute plus vulnérable à bord d’une voiture sans permis que dans une auto classique.

Quel profil pour cette assurance voiture sans permis ? Si votre voiturette est relativement récente mais pas tout-à-fait neuve, c’est sûrement le contrat d’assurance que vous choisirez le plus facilement.

L’assurance tous risques ou dommages tous risques

L’assurance voiture sans permis tous risques est faite pour vous si vous possédez un véhicule récent et en très bon état. Elle représente la garantie optimale !

En effet, en plus de garantir vos dommages corporels, cette formule vous garantira le remboursement de tous les dommages subis par votre véhicule. Et ce, quels que soient le type d’accident et votre responsabilité. Comme son nom l’indique, cette assurance couvre tous types de dommages, dont ceux causés à autrui ou à vous même par vous-même…

Quel profil pour cette assurance voiture sans permis ? Si votre voiturette est neuve, c’est le contrat d’assurance que nous vous recommandons de sélectionner ! Il vous protège dans toutes les circonstances.

L’assurance voiture sans permis, combien ça coûte ?

Le tarif pour assurer une voiture sans permis dépend de nombreux critères :
• Profil du conducteur (retrait/suspension de permis, jeune conducteur…)
• Modèle de la voiturette (neuve, occasion, marque…)
• Lieu de résidence et de stationnement de la voiture (en centre-ville, à la campagne)

Pour vous donner un ordre d’idée, une assurance voiture sans permis vous reviendra en moyenne à une somme de 600€ par an. Comptez donc près de 50€ par mois pour assurer votre bolide en règle générale.

Mais dans l’ensemble, il faut savoir que les compagnies d’assurance proposent souvent des tarifs plus attractifs aux conducteurs de voiturette qu’aux conducteurs de voiture classique. Les véhicules sans permis étant assez rarement impliqués dans de graves accidents de la route à cause de leur faible vitesse (pour rappel 45km/h maximum).

Partager ce contenu

Retour au blog