Les bons conseils d’automne pour l’entretien de votre voiture sans permis

L'été s'est révélé particulièrement chaud cette année, et votre voiture sans permis n'est pas forcément habituée à une telle situation. Pour attaquer l'automne et son temps généralement exécrable dans les meilleures conditions possibles, suivez nos quelques conseils d'entretien !

Pourquoi vérifier sa voiture sans permis ?

Lorsque l'automne arrive, le mauvais temps vient généralement avec lui. Les températures commencent à descendre, la grisaille s'installe et les conditions climatiques sont moins favorables pour conduire sereinement. Il fait nuit plus tôt, également. Tous ces facteurs sont à prendre en compte. Et il y a le côté purement technique de votre voiture sans permis, qui est à prendre en compte. Suivez donc ces quelques conseils et tout devrait bien se dérouler…

Les niveaux à vérifier sur votre voiture sans permis

Il convient de vérifier l'ensemble des niveaux de votre voiture sans permis.

En premier lieu, vérifiez le niveau du liquide de refroidissement et si vous avez besoin, vous pouvez acheter le liquide de refroidissement dans notre boutique. Les fortes chaleurs, comme celles subies durant la canicule de cet été, peuvent faire baisser ce niveau. Si, en remplissant le réservoir, vous êtes amené à remettre plus d'un verre, alors soyez prêt à devoir détecter une probable fuite au niveau du radiateur ou un défaut du joint de culasse.

Ensuite, si votre vidange moteur est bonne à faire, il est préférable de choisir de l'huile de viscosité 5W40, car elle facilitera les démarrages du moteur par temps froid en hiver. Vous pouvez également la trouver dans notre boutique.

L'équipement

La batterie

Cet élément, indispensable sur une voiture, a pu être mis à rude épreuve avec les différentes variations de température. Pensez à tester la batterie de votre voiture sans permis et à voir si le moteur démarre au quart de tour. Si besoin, n'hésitez pas à remplacer la batterie si elle se révèle défaillante.

Les essuie-glaces

Les essuie-glaces sont également très sensibles aux grosses chaleurs et se détériorent rapidement car très souvent mis à rude épreuve. Pour votre confort de conduite et la durée de vie de votre pare-brise, pensez à changer les balais d'essuie-glaces dès les premiers frottements, signes prématurés de vieillissement.

Les pneus

Les pneus doivent être vérifiés et regonflés si nécessaire. Une pression inadaptée peut entraîner une conduite à risque, avec notamment un risque d'aquaplaning. Profitez-en pour vérifier toute éventuelle marque d'usure. Il n'est toutefois pas nécessaire de passer immédiatement aux pneus d'hiver, qui ne sont efficaces qu'au-dessous de 7 degrés !

La climatisation

Pensez à nettoyer les souffleurs à l'intérieur de votre habitacle et vérifiez périodiquement l'état du filtre : rien ne vaut un air sain dans sa voiture !

La carrosserie

Les carrosseries actuelles sont plus résistantes aux aléas climatiques que celles du siècle dernier, cependant ce n'est pas une raison pour les négliger. Il faut donc nettoyer votre carrosserie régulièrement, la lustrer et appliquer aux endroits stratégiques des produits anti-rouille.

L'éclairage

L'obscurité et la nuit arrivent de plus en plus tôt et il convient, pour votre sécurité comme pour celle des autres (automobilistes, piétons, cyclistes) de veiller à être bien éclaire. Testez vos clignotants, vos phares et vos feux arrière. Enfin, vérifiez que vous disposez bien d'une boîte d'ampoules de rechange pour dépanner, le cas échant.

Si vous avez suivi toutes ces précautions à la lettre, vous devriez avoir une voiture sans permis parée pour reprendre la route en plein automne…

Partager ce contenu