Comment bien assurer sa VSP : les conseils de VSPièces

 Vous souhaitez acheter une voiture sans permis mais vous ne savez pas si vous êtes dans l’obligation de l’assurer ? Vous ne savez pas combien cela va vous coûter ou quelles sont les options et garanties proposées ? Dans cet article, nous revenons sur toutes les subtilités de l’assurance pour les voitures sans permis.

L’assurance pour une voiture sans permis : obligatoire ?

L’assurance pour une voiture sans permis : obligatoire ?

Une voiture sans permis doit au minimum être assurée à la Responsabilité Civile

En France et à partir du moment où vous possédez un véhicule terrestre à moteur, vous êtes dans l’obligation légale d’avoir une assurance. Les voitures sans permis étant aussi des véhicules terrestres à moteur, elles sont elles aussi soumises à cette obligation.

Si vous avez une voiture sans permis, ou si vous prévoyez d’en acheter une, sachez que la législation française impose ainsi au minimum la souscription de la garantie Responsabilité civile. Celle-ci est présente dans toutes les assurances pour voiture sans permis à partir de la formule de base (au tiers).

Combien une assurance pour voiture sans permis va-t-elle me coûter ?

Les tarifs des assurances pour voiture sans permis semblent osciller entre 200 et 700 € par an. Tout dépend bien sûr de la formule choisie et des garanties sélectionnées. A noter, et cela peut être un avantage, que les contrats d’assurance pour voiture sans permis ne sont pas soumis à la clause bonus-malus.

Pourquoi choisir une assurance pour voiture sans permis avec des options supplémentaires

Pourquoi choisir une assurance pour voiture sans permis avec des options supplémentaires

La Responsabilité Civile ne couvre pas votre véhicule ou votre personne

Certes, seule la Responsabilité Civile est requise par la Loi, mais ce serait une erreur de s’en contenter. Pourquoi ? Tout simplement parce que la Responsabilité Civile ne fait qu’indemniser les tierces personnes victime d’un sinistre dont vous seriez responsable. Elle ne couvre donc en aucun cas votre véhicule ou votre personne. Si vous provoquez un accident, vous ne serez pas couvert mais cela va plus loin : vous ne serez pas non plus protégé en cas de panne, vandalisme, tempête, ou autre.

Or, le prix d’achat d’une voiture sans permis est bien souvent élevé par rapport à une voiture classique. En sachant cela, il est souvent judicieux de choisir une assurance qui vous couvrirait plus, comme une assurance tous risques ou intermédiaire. Vous prendrez ainsi en compte la valeur de votre véhicule.

Les 3 formules classiques proposées dans les assurances pour voiture sans permis

Les assurances proposées aux voitures sans permis diffèrent peu de celles pour voitures classiques, vous serez donc en terrain connu. On retrouve ainsi trois grandes formules :

  • La formule de base “au tiers” qui reprend la garantie Responsabilité Civile
  • La formule “tiers étendu” ou “intermédiaire”, qui ajoute généralement à la Responsabilité Civile les garanties classiques comme le vol, l’incendie ou encore les bris de glace.
  • Enfin, la formule “tous risques” qui couvre l’ensemble de la formule intermédiaire en y ajoutant les dommages subis par la voiture sans permis en cas d’accident ou de collision. S’y ajoute aussi et entre autres la couverture de catastrophes naturelles ou technologiques.

A noter que les garanties de protection juridique de base et d’assistance sont généralement incluses dans ces trois formules. Certains assureurs peuvent également proposer des garanties supplémentaires, telles que l’assistance zéro kilomètre par exemple.

Conditions à respecter dans l’obtention d’une assurance pour sa voiture sans permis

Conditions à respecter dans l’obtention d’une assurance pour sa voiture sans permis

Avoir la carte grise de sa voiture sans permis

Cela peut sembler évident, mais vous devez immatriculer votre voiture sans permis et en posséder la carte grise. Cette carte grise servira à l’assureur pour vous proposer des contrats d’assurance adaptés.

Les conditions d’âge du conducteur

Si le conducteur n’a pas besoin de permis de conduire, il doit malgré tout être titulaire du permis AM (ou du brevet de sécurité routière pour les personnes nés à partir du 1er janvier 1988) qui commence à présent à être décerné à partir de l’âge de 14 ans. Attention cependant, les assureurs ont tendance à vouloir éviter des conducteurs si jeunes, cela risque donc d’être plus difficile pour vous si vous êtes dans ce cas.

A noter que les titulaires d’un permis de conduire moto A ou B (VL) sont en droit de conduire tous les types de voiture sans permis.