Les règles à respecter pour conduire une voiture sans permis

Même si c’est globalement moins contraignant qu’une voiture classique, conduire une voiture sans permis n’est pas sans danger. Il importe de suivre les règles en vigueur afin d’avoir la possibilité de conduire légalement sa voiture sans permis. Quelles sont-elles ?

L’âge minimum requis pour conduire une voiture sans permis

Une voiture classique ne peut être conduite avant l’âge de 18 ans, sauf dans les cas de la conduite accompagnée ou celle de la conduite supervisée. Mais dans ces deux derniers cas, le conducteur n’est pas seul dans l’habitacle. Hors, dans une voiture sans permis, le conducteur est livré à lui-même. Si vous êtes né avant le 1er janvier 1988, vous n’avez aucune obligation d’avoir le code de la route ou le permis de conduire. Mais, si vous êtes né après, vous devrez être titulaire du permis AM, anciennement connu sous le nom de permis BSR.

Dans le cas d’une voiture sans permis, l’âge minimum requis est de 14 ans pour une voiture 2 places. De plus en plus de jeunes remplacent le scooter par une voiture sans permis, gagnant ainsi en sécurité et en confort de conduite. Il convient d’être titulaire du BSR ou du permis AM pour conduire une voiture sans permis. Pour obtenir ce dernier, il suffit de suivre une formation de 7 heures dans une auto-école. La formation inclut une partie théorique sanctionnée par une attestation, ainsi qu’une partie pratique. Dans le cas d’une voiture 4 places, c’est possible dès 16 ans, sous réserve d’être titulaire d’un permis B1. Il nécessite moins d’heures de conduite qu’un permis classique, mais reste soumis à examen. Peu de jeunes utilisent les voitures sans permis dotées de 4 places, car la procédure est coûteuse et complexe.

La vitesse maximale pour conduire une voiture sans permis

La voiture sans permis étant moins puissante que les voitures classiques et le débridage du moteur étant illégal, il est donc impossible (et interdit) de la conduire sur les grands axes routiers tels que les autoroutes. Hormis cette exception, une voiture sans permis est autorisée sur toutes les voies, mais sa vitesse la réserve prioritairement à être une voiture citadine. Sur les routes à 80 km/h (anciennement à 90 km/h), le conducteur d’une voiture sans permis aura tout intérêt à serrer bien à droite et à veiller à ne pas tenter de trop bloquer la circulation. En effet, peu importe sa voie de circulation, une voiture sans permis est cantonnée à 45 km/h. Autrement dit, sur un axe rapide, un bouchon peut vite se créer. Le conducteur d’une voiture sans permis devra donc s’habituer à rouler à cette vitesse au maximum, sous peine de sanction ou, pire, d’accident.

La spécificité technique d’une voiture sans permis

De plus en plus de voitures classiques adoptent la boîte automatique. Sur une voiture sans permis, c’est déjà le cas depuis longtemps. Pas de pédale d’embrayage, mais simplement un levier pour passer en marche arrière, au point neutre ou en marche avant. La conduite est facilitée et le conducteur est plus serein !

Partager ce contenu