Comment réagir en cas de dégradation ou de vol de sa voiture sans permis ?

Il est rageant de constater des dégradations commises sur sa voiture sans permis. Pire encore, subir le vol de cette dernière. Et cela peut arriver même si votre voiture sans permis est équipée d’une alarme et/ou que vous êtes présent lors du méfait. Comment réagir ? Contrairement aux idées reçues, une voiture sans permis n’est pas si différente d’une voiture classique : elle est autant vulnérable et doit également être assurée.

Aller au commissariat pour signaler le méfait et porter plainte

Même si ce n’est pas toujours facile d’aller au commissariat, il est important de s’y rendre pour signaler ce qui est arrivé à sa voiture sans permis. Tout information susceptible d’aider la police est très appréciée. Cela permet notamment de porter plainte afin qu’une enquête soit ouverte. Si vous avez été témoin direct du vol ou des dégradations, alors votre témoignage n’en sera que plus important. Et si vous avez subi des violences, alors il est encore plus important de faire cette déclaration. Si vous avez des témoins ou des preuves (vidéos, photos, etc.), n’hésitez pas à en informer les services de police. Surtout, ne traînez pas : vous devez déclarer le méfait dans les 48 heures.

Vol ou dégradation de votre véhicule

Prendre contact avec l’assureur de votre voiture sans permis

Nous l’avons déjà évoqué dans d’autres articles : la garantie vol, proposée par de nombreux assureurs, est incontournable. Si votre assureur ne vous la propose pas lors de l’acquisition de votre voiture sans permis, fuyez et tournez-vous vers un autre assureur plus sérieux. Si vous aviez effectivement souscrit une telle assurance auprès de votre assureur, alors il reste important que vous preniez contact avec ce dernier dans un délai maximal, là aussi, de 48 heures. Pour cela, téléphonez au numéro d’urgence et, si nécessaire, apportez en agence les différents documents (contrats, attestation diverse, dépôt de plainte…) en votre possession. Il est important, par exemple, d’avoir le numéro de votre contrat d’assurance, les informations telles que la couleur et l’immatriculation de votre voiture sans permis, l’endroit, la date et le lieu du vol ou des dégradations… Enfin, en cas d’agression, n’hésitez pas à fournir tout élément de preuve que vous pourriez avoir en votre possession, comme un certificat médical.

Si vous n’aviez, en revanche, souscrit aucun contrat d’assurance, allez voir votre assureur au plus vite pour en souscrire un (pour l’avenir) et voir ce qu’il est envisageable de faire. Il existe peut-être des possibilités d’aide ou de prise en charge partielle de votre cas, mais tout dépendra, là encore, de la politique de votre assureur.

Vol ou dégradation de votre véhicule

Partager ce contenu